Deedee

La vie trépidante et truculente d'une parisienne à Paris

23 octobre 2006

See you soon

new_blog

Le blog a déménagé !

Retrouvez "deedee" à l'adresse suivante : www.deedeeparis.com

N'hésitez pas à mettre vos liens, fils rss & co à jour :)

Je laisse ce blog en ligne, car je ne peux hélas pas exporter tous vos commentaires et mes 500 et quelques billets.. (du moins, je n'ai jamais eu de réponse de canalblog à ce sujet !)

à très vite !

EDIT : j'ai du fermer les commentaires, désolée, mais de sordides petits trolls avaient investis les lieux...  Heureusement, j'ai pu conserver vos commentaires à vous sur la partie admin ( et en sauvegarde tiens, on n'est jamais trop prudent !)

Posté par deedee75 à 14:11 - 3615 MaVie - Commentaires [19] - Permalien [#]

Tadaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !

Mes amis, l'heure et grave ! C'est le coeur palpitant et les mains moites que je vous invite à cliquer ici (oui bon d'accord, j'en fais -un peu- trop !)

Pourquoi ? Vous allez le voir très vite !

à tout de suite :)

Posté par deedee75 à 08:04 - 3615 MaVie - Commentaires [4] - Permalien [#]

21 octobre 2006

Des sucrettes chics et chocs

gourmandise impertinence plaisir seduction tentation

La sucrette est bien souvent l'élément IN-DIS-PEN-SABLE du sac à main de toute fille qui se respecte. Le sucre, point trop n'en faut, c'est bien connu. Mais un peu quand même, ça ne fait de mal à personne, vous en conviendrez. Surtout pas quand la petite boîte est délicieusement relookée par Karl Lagarfeld himself ! Le maître a en effet imaginé et photographié 5 péchés mignons. Ouf, sucrette ou pas, impertinence, tentation, séduction, plaisir et gourmandise sont enfin considérés comme mignons… parce qu’on le vaut bien !!!

 

Si vous avez du mal à choisir le péché mignon qui vous sied le mieux, vous pouvez toujours succomber au coffret et piocher ad libitum  parmi les 5 boîtes. Ou bien en choisir une, une seule, pour faire passer un message ou vous faire un petit plaisir snob et somme toute très abordable !

 

La superficialité, c’est comme le sucre : consommé avec modération, c’est fin, ça se mange sans faim :)

 

Bon WE à tous !

Nota bene : les petites boîtes de sucrettes sont disponibles à l’unité chez l’inénarrable Monop’, pour les coffrets, allez plutôt chez Colette ou à la Lagarfeld Gallery

Post scriptum : elbartomatrion : ça ne s'appelle pas du laisser aller, mais du surmenage !! Merci de me l'avoir signalé :) allez hop ! je vais faire une sieste moi :)))

Posté par deedee75 à 12:43 - La minute snob Parisienne - Commentaires [38] - Permalien [#]

20 octobre 2006

Lorsque j’étais une œuvre d’art, Eric-Emmanuel Schmidt

eesJ’avais déjà lu des œuvres d’Eric-Emmanuel Schmidt, et j’avais déjà été époustouflée par sa plume juste et subtile, distillant savamment émotions, suspense, horreur ou rire.

Une fois de plus, je n’ai pas été déçue ! D’abord, parce que le sujet de ce livre est tout simplement hallucinant. Un jeune homme, las de se sentir aussi invisible aux yeux des autres qu’inutile, tente de se suicider pour la 4èmefois lorsqu’un homme arrête son geste et lui propose un marché : lui céder son corps et son âme. Devenir un objet, en somme, mais pas n’importe lequel : une œuvre d’art. En échange, il lui promet de lui donner la vie qu’il a toujours rêvé d’avoir, en étant mondialement connu et adulé. L’homme accepte… et entraîne le lecteur dans une aventure aussi loufoque que sombre, hallucinante, triste et finalement, très juste ! N’allez pas croire pour autant que le livre est dramatique. Bien au contraire ! Eric-Emmanuel Schmidt réussi la prouesse de nous décrire cette histoire comme un fait divers, sans dramatiser, sans émettre quelque jugement de valeur que ce soit : c’est au lecteur, et à lui seul, qu’appartient ce pouvoir. Du grand art !

anm

Prochaine lecture : Pars vite et reviens tard, de Fred Vargas. On m’en parle depuis… 2003 !!!, j’ai fini par me laisser convaincre :)

Posté par deedee75 à 10:26 - Culture confiture - Commentaires [38] - Permalien [#]

19 octobre 2006

Or ou argent ?

perlesC’est la question que nombre de filles se pose. Certaines tranchent, d’autres non… Personnellement, je n’aime pas trop mélanger les genres, et j’ai du mal à porter de l’or jaune avec de l’or blanc ou de l’argent (ou du platine, évidemment, mais curieusement je n’en ai pas encore énormément, voire… pas du tout). Tout ça à l’air d’une simplicité limpide, sauf que… sauf qu’à l’adolescence, j’ai décrété que j’aimais l’or jaune. Par ici les bracelets, colliers et autres bijoux ambrés. Oh ne me regardez pas comme ça ! Je ne suis pas la reine du pétrole et ne l’ai jamais été et donc, en toute logique, je ne me baigne pas chaque jour dans une rivière de diamants constellée d’or fin et de pierres aux reflets chatoyants. Quand je parle bijoux – à plus forte raison les bijoux de mon adolescence !- j’inclus aussi les breloques Agatha & co, qui sont dorées, et non en or, si vous me suivez bien.

J’aimais passionnément le doré, disais-je, jusqu’au jour où je fus prise d’un doute : finalement, sur moi, est-ce que ce jaune ne faisait pas un peu clinquant, un peu vulgaire, ou un peu fade, selon le bijou porté ? Gros doute éminemment existentiel, il FALLAIT que je tranche cette épineuse question. Un beau jour, après moult tergiversations, doutes, conseils avisés des uns et des autres et essais copieux grâce à la boîte à bijoux de maman, beaucoup plus consistante que la mienne, je tranchais : ce serait l’or blanc. Plus doux que l’argent, et admirablement assorti aux nombreux diamants que je ne doutais pas une seule seconde posséder un jour, l’or blanc possédait des vertus certaines qui me séduirent pendant plus de 10 ans. PossédAIT. Car après avoir choisi ma bague de fiançailles, puis mon alliance en or blanc, je suis prise d’un doute depuis quelques mois : l’or jaune… c’est pas mal finalement ! Ces petites menottes dorées, ces médaillons aux reflets chaleureux, ces breloques mordorées... damned ! Comme il est hors de question que je fasse des mélanges douteux, je ne vois qu’une solution : loulou, si tu passes par là, n’hésite pas à m’aider à trancher la question. Comment ? En m’offrant une autre bague de fiançailles peut être ?!

Et vous, vous êtes plutôt or, argent, ou les deux ?

 
NDLA : ce billet est à lire au millième degré… comme souvent :)

NDLA bis : je tiens également à rassurer ces messieurs : toutes les femmes ne sont évidemment pas aussi compliquées… ne vous privez surtout pas de continuer à leur faire des surprises !

Posté par deedee75 à 11:20 - La minute snob Parisienne - Commentaires [74] - Permalien [#]


18 octobre 2006

OR-GA-NI-SA-TION

reveilC’est ça, d’avoir une vie trépidante et truculente : on rigole on rigole et puis un jour paf ! On se fait rattraper par son quotidien certes trépidant, mais aussi très chargé. Entre le boulot (qui n’est pas responsable de tous mes maux d’overbooked working girl, rassurez-vous), les projets à droite à gauche, les sorties, les soirées home sweet home, les week-ends… auquels il convient d'ajouter un soupçon de turpitudes parisiennes, une petite dose de stress et un chouïa de fatigue ! Secouez bien, réservez quelques heures au frais et hop ! Vous obtenez une vie parisienne lambda.  

Oh je ne me plains pas hein, manquerait plus que ça ! Mais je suis toujours sciée de voir à quel point le temps file… Moi, je ne m’égosille pas « c’est quand le bonheur » mais « c’est quand les vacances ??!!!! » Je voudrais faire uniquement des choses que j’aime, être payée pour trouver des choses intéressantes à vous dire, avoir des week-ends de 3 jours pour en profiter un max, ne pas planifier le moindre apéro, laisser au contraire les choses venir et pouvoir répondre « présent » quand on me demande au pied levé « tu fais quelque chose ce soir ? », avoir le temps de glandouiller de temps en temps, dormir un peu plus, sortir un peu plus, profiter de la vie… différemment ! Pas d’aigreur, pas de rancœur, j’aime ma vie comme elle est, même si en ce moment, je ne serais pas contre des journées de 36 heures ! Je vous l’avais dit hein, être une parisienne à Paris, c’est tré-pi-dant !!

Rassurez-moi, ça vous arrive aussi de vous laisser dépasser par votre quotidien ?

Posté par deedee75 à 11:29 - Humeur - On en parle - Commentaires [46] - Permalien [#]

17 octobre 2006

Pas le temps de rédiger quoi que ce soit aujourd'hui - STOP - emploi du temps de malade mental - STOP - pense à vous - STOP - plein de billets en stock dans mon petit carnet - STOP - mais pas le temps aujourd'hui - STOP - aaaarrrrrrrgggggghhhhh - STOP - la vie est définitivement une jungle - STOP - à très vite - STOP

Posté par deedee75 à 12:44 - 3615 MaVie - Commentaires [24] - Permalien [#]

16 octobre 2006

Pourquoi il faut ABSOLUMENT aller voir l'expo Disney

mmIl y a quelques temps, je vous parlais d'une expo qui avait l'air ma foi fort sympathique : Il était une fois Disney. "Avait l'air" car malheureusement, je n'ai pas toujours le temps de vérifier par moi même qu'effectivement, telle ou telle expo est vraiment aussi chouette qu'elle le laisse présager.

 

Et bien je peux vous dire, après vérification, celle-ci vaut vraiment, vraiment le coup ! La scénographie est superbe, les décors somptueux, les dessins sublimes (des vrais dessins de story board, pensez !). Sur près de 10 salles, Il était une fois Disney retrace le mythe extraordinaire que Walt Disney a réussi à construire et qui perdure, quelques quarantes ans après sa disparition ! L’expo nous replonge dans les Disney de notre enfance : Peter Pan, La Belle au bois Dormant, Pinocchio, Blanche Neige, et j’en passe !, et lève le voile sur une partie de leur création : inspiration, décor, choix des personnages, musique… Je n’ai qu’un seul regret : n’avoir pas pu terminer l’expo. Nous sommes arrivées une heure et quelques avant la fermeture... pas assez pour faire le tour de l’exposition !

 

Nous sommes malgré tout reparties sur un petit nuage, heureuses d'avoir pu faire une incursion dans le monde réellement magique de Mickey Mouse & co.


Et voilà :

  • Le mini-site de l'exposition
  • Les coordonnées : Galeries nationales du Grand Palais
    Entrée Square Jean Perrin - 75008 Paris
    Tél. : 01 44 13 17 17

Posté par deedee75 à 12:41 - Sortir à Paris : restos, expos & co - Commentaires [12] - Permalien [#]

Motivés motivés...!

lundiLe lundi on a beau dire, c’est rude quand même. Ça pour une lapalissade, c’est une lapalissade, je le sais... ben oui, même pour écrire, c’est dur le lundi matin. Déjà, parce que j’ai l’impression que les week-ends filent de plus en plus rapidement. Et sûrement pas seulement à cause des jours qui raccourcissent drastiquement, les fourbes. Non non non. Quelqu’un trafique la grande horloge du temps consciencieusement chaque week-end, j’en suis certaine ! C’est E-VI-DENT. A peine le temps de se réjouir de ces quelques heures de liberté que pfft ! Envolé, le week-end. Disparu. Il ne reste plus qu’à espérer que le prochain week-end nous laisse un goût moins éthéré, plus prononcé, plus… Plus long quoi !

Il y a des lundis matins comme ça où tout ressemble à une montagne : une nouvelle semaine au boulot qui commence, avec son lot de corvées et de contrariétés, les jours qui raccourcissent, le froid qui songe sérieusement à s’installer, qui hésite, résiste encore un peu mais sa victoire certaine est proche, il le sait bien. Il y a aussi des espoirs qu’on espère voir combler, des petits bonheurs quand même, ouf ! Et peut être même des bonnes nouvelles… allez hop ! C’est parti pour une nouvelle semaine  !

Posté par deedee75 à 08:33 - Humeur - On en parle - Commentaires [39] - Permalien [#]

13 octobre 2006

Horreur ! Malheur !

chat_2Vous savez quel jour nous sommes aujourd’hui ? Siii, vous le savez ! Vendredi, fin de la semaine, presqu’en week-end youpiii ? Oui, certes, mais pour atteindre ce Saint Graal qu’est le week-end, encore faut-il affronter cette journée, ce vendredi…..13 !!!

Ah ah nous y voilà !!

Je ne sais pas vous, mais moi, cette histoire de vendredi 13 me fait doucement rigoler. Je ne suis pas vraiment superstitieuse voyez. J’ai tout un tas de croyances, mais des superstitions, que nenni. Je caresse sans problème un chat tout noir, ça ne me dérange pas plus que ça de passer sous une échelle et je ne profite pas de cette journée pour jouer au super-mega-top-giga-loto. J’ai jamais gagné, je ne vois pas pourquoi ça commencerait aujourd’hui. Oui, évidemment, il faudrait que je joue pour gagner, mais non, j’aime pas le loto moi. Je préfère les jeux à gratter : on banque illico. Ou pas. Mais ça, c’est une autre histoire.

Pas superstitieuse pour un sou, disais-je, sauf… sauf lorsque je touche du bois quand je veux très fort quelque chose, quand j’évite d’ouvrir un parapluie à l’intérieur ou bien encore lorsque je préfère utiliser mon pied gauche quand par malheur, une déjection canine croise mon chemin. On se rassure comme on peut, hein.

Et vous, vous avez des petites manies en matière de superstition ?

Posté par deedee75 à 08:24 - Humeur - On en parle - Commentaires [78] - Permalien [#]


Fin »